Salon de la Photo Paris 2008

Posté par samplelife le 10 mars 2009

En novembre dernier se tenait le salon de la photo Porte de Versailles. Je suis allé y faire un tour, vu que c’est juste en face de chez moi, pourquoi se priver ? Mais j’aurais eu l’air de quoi avec mes appareils en plastique, alors que le plus grand chic c’est d’arborer un bon gros boitier style D3 ? Donc j’ai pris mon caméscope, après tout la vidéo c’est l’avenir de la photo, suffit de voir les nouveaux reflex qui sortent avec la fonction vidéo, et en HD s’il vous plait !

Il y avait plein de stands avec du matos en démonstration, et des mannequins. Les filles faisaient les belles, et les mecs exhibaient leurs pectoraux saillants. Comment ça c’est des clichés ? Bah ouais, c’est le salon de la photo quoi.

Ce qui était bien aussi c’était les conférences, avec des professionnels qui venaient témoigner. J’ai raté celle de Karl Lagerfeld, dommage ça m’aurait fait marrer de revoir mon ex-boss (comment je frime !). Mais j’ai vu celle de Vandystadt, super intéressante. J’ai bien aimé quand il a dit que c’était une bonne chose de décerner des récompenses aux photos, ça permettait de faire comprendre aux gens que c’était des bonnes photos, parce que sans ça, ils le savaient pas… C’est un peu comme Cannes :

- Tu l’as vu ce film ?

- Il a reçu la palme d’or…

- Ouais mais t’en penses quoi ? C’est bien ?

- Mais puisque je te dis qu’il a eu la palme d’or !

Ah ouais, la palme d’or, le truc remis par des mecs qui passent dix jours à se déchirer au champagne (pour pas un rond !) et qui dorment pendant les projections…

 

Que de digressions les amis… Voici donc la vidéo, pas de blabla, c’est 1 minute d’ambiance, monté n’importe comment, bah ouais, je suis pas au boulot non plus !

 

http://www.dailymotion.com/video/k7jgtynpQyHc3sYMce

 

Publié dans canon, numérique, paris | Pas de Commentaire »

Agfa Precisa VS Lomo Xpro Slide Film

Posté par samplelife le 10 février 2009

Tout d’abord utilisé pour les photos de mode, le traitement croisé a été popularisé par Lomography. Rendu contrasté, couleurs saturés, les photos ainsi traitées attirent forcément le regard. Le procédé technique est en fait très simple : les différents types de pellicules doivent être traités dans des chimies adéquates. Le traitement croisé, c’est le fait de développer une pellicule dans une chimie différente. Toutes les combinaisons sont possibles, mais le rendu le plus populaire est obtenu en développant une diapositive (procédé E6) dans une chimie pour négatif (procédé C41). Pour plusieurs raisons : le rendu tout d’abord, c’est celui dont j’ai parlé plus haut (booste le contraste et la saturation), ensuite parce que de moins en moins de labos traitent les diapos, donc l’E6.

L’autre but du jeu du traitement croisé, c’est que chaque pellicule produit un rendu différent, il faut donc toutes les essayer !

L’une des émulsions les plus célèbres pour ce procédé, c’est la Precisa CT 100 d’Agfa. Pour quelle raison ? A vrai dire je n’en sais rien, mais à mon avis une partie de son succès c’est son prix, elle a toujours été la moins chères des diapos. La lomographie étant en général pratiqué par des jeunes étudiants désoeuvrés, ceci expliquant cela.

Mais Agfa n’est plus. Il reste bien des stocks à droite à gauche, ici par exemple, mais après c’est fini.

Lomography ne pouvait en rester là, et a décidé de sortir une émulsion vendu comme similaire.

C’est ainsi que je me suis lancé dans un comparatif tout à fait informel, à savoir deux compacts différents, des sujets différents, pris à un an d’intervalle…

 

Honneur aux anciens, on commence avec la Precisa, shootée avec un Canon AF35M

Photobucket

 

 

Agfa Precisa VS Lomo Xpro Slide Film dans argentique 3268852423_a56a1654be

3269673388_2663459e7b dans canon

3268851729_a348d0b75f dans lomography

3269673612_43e9c97b69

3268851531_6b053cda08

 

Et le lomo Xpro Slide Film, dans un Yashica T5 :

Photobucket 

3268814721_8ffba80178

3268783961_e5709920c1

Versailles

Versailles

Flowers

 

Sans rentrer dans les détails et les courbes sensitométriques, et à vue de nez, je dirais que ces deux films sont exactement similaires.

Voilà une bonne nouvelle pour tous les amoureux de la Precisa. La mauvaise, c’est qu’ils la paieront deux fois plus cher maintenant !

Enfin moi, je m’en fous, je préfère la Kodak Elitechrome et son bleu turquoise…

Publié dans argentique, canon, lomography | Pas de Commentaire »

RTFM #1 : LC-A+

Posté par samplelife le 23 décembre 2008

Une nouvelle rubrique sur ce blog (encore ! Décidément, ça bouge par ici emoticone). Je me rends compte que beaucoup de gens arrivent sur ce blog en tapant les mots clés « charger » « pellicule » « diana », et il ne se passe pas une journée sur Flickr sans que quelqu’un demande « Mais comment on met une pellicule dans un appareil argentique ??? ». 

Bon, c’est pas particulièrement compliqué, mais je peux concevoir que pour quelqu’un qui vient du numérique, ce soit un peu dépaysant. C’est ainsi que j’ai décidé de publier les modes d’emploi des appareils que je possède, je suis sûr que ça évitera quelques migraines. Cette rubrique est très justement intitulé « RTFM », ce qui signifie « Read The Fucking Manual » (Mais lisez donc ce putain de mode d’emploi !!!), bah ouais…

 

  LC-A+ Mode d’emploi

Publié dans argentique, canon, diana, holga, lc-a, lomography, toycamera | Pas de Commentaire »

Zombie Walk Paris, 26 octobre 2008

Posté par samplelife le 26 octobre 2008

Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket PhotobucketPhotobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket

Publié dans argentique, canon, holga, numérique, paris | Pas de Commentaire »

Redscale Negative

Posté par samplelife le 3 octobre 2008

Un nouveau film est disponible à partir de maintenant chez Lomography, et il est baptisé « Redscale Negative ». Rien de bien nouveau à vrai dire, puisque la technique bien que m’étant inconnue jusqu’alors, ne date pas d’hier. En effet il s’agit de retourner la pellicule, ainsi c’est le « mauvais » côté de l’émulsion qui est exposé, donnant à l’image des teintes rouges-oranges du plus bel effet. Vous trouverez plus d’infos sur Wikipedia, un groupe est aussi dédié à cette technique sur Flickr.

La grande nouveauté de ce film c’est que la pellicule est déjà « retournée », donc pas besoin de manipulations hasardeuses dans votre salle de bain, il n’y a plus qu’à l’enfourner dans votre appareil 35mm favori et laisser le charme agir…

Mon premier test est plutôt concluant. Shooté avec un Canon EOS 500 et des optiques 50mm f:1,8 et 15mm fisheye, les tirages de Négatif Plus m’ont donné des teintes plutôt jaunes-oranges, et parfois tirant vers le rose « pastel » donc assez doux, comme en témoigne les vues qui suivent.

Photobucket

Photobucket

A gauche, une Kodak Portra, et à droite la pellicule « Redscale », on remarque qu’elle est dans l’autre sens.

 

 

 

 

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Publié dans argentique, canon, fisheye, lomography, paris, toycamera | Pas de Commentaire »

 

unecerisesurlegateau |
Bienvenue |
De La Orden Pascale Photogr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | J&C creator
| Photographe du 92
| Blog de STAR